Réseau de chaleur et de froid

Réseau de chaleur et de froid

Quatre millions de Français (6 % de la population) sont aujourd’hui chauffés grâce aux réseaux de chaleur, dont Dalkia est le leader.
 

La loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 prévoit que les quantités de chaleur renouvelable et de récupération distribuées par ces réseaux soient multipliées par cinq à l’horizon 2030. Alors que 2 millions de logements sont aujourd’hui raccordés à un réseau de chaleur, 8 millions de plus devront l’être d’ici 2030.

Un réseau de chaleur permet de fournir le chauffage collectif et l’eau chaude sanitaire à l’ensemble d’un quartier, d’une ville ou d’une agglomération. Parfois, il produit aussi de l’électricité (on parle alors de cogénération).
Un réseau de froid fonctionne selon le même principe pour assurer le rafraîchissement d’un ensemble de bâtiments.

Les réseaux de chaleur et de froid gérés par Dalkia en chiffres

353

réseaux de chaleur et de froid

2000km

de réseaux

Un réseau de chaleur et de froid est constitué de quatre éléments distincts:

 

  1. Une chaufferie principale qui assure la production de chaleur.
  2. Un réseau de canalisations qui relient la chaufferie principale aux bâtiments à chauffer. De l’eau à température élevée (entre 70° et 180° en fonction des techniques mises en œuvre) circule en boucle afin de « livrer » sa chaleur aux différents bâtiments. C’est un circuit fermé, communément appelé réseau primaire. Le plus souvent, il s’agit de réseaux enterrés.
  3. Des sous-stations sont installées dans les bâtiments desservis, où arrive l’eau chaude en provenance de la chaufferie. Dans les faits, une-sous station remplace une chaufferie de bâtiment : ainsi, plus de problème de combustion ni d’entretien de chaudière. Une sous- station comprend un échangeur qui permet le transfert de la chaleur transportée par le réseau primaire à l’eau qui circule dans le circuit de chauffage du bâtiment (appelé réseau secondaire). Après son passage en sous-station, l’eau repart un peu moins chaude puisqu’elle a « livré » une partie de sa chaleur. C’est pourquoi, une fois après avoir desservi l’ensemble des sous-stations du réseau, l’eau revient refroidie à la chaufferie où elle est à nouveau réchauffée. Ces sous-stations peuvent alimenter aussi bien un immeuble d’habitation qu’une école, un équipement public, une usine, des bureaux ou un hôpital.
  4. Le réseau interne du bâtiment, ou réseau secondaire : Une fois réchauffée dans le local technique où se situe la sous-station, l’eau emprunte ensuite les canalisations du bâtiment pour accéder aux radiateurs, aux planchers chauffants et aux circuits d’eau chaude sanitaire.

Conçus comme des outils modernes pour assurer la transition vers des systèmes de chauffage et de refroidissement durables dans les villes - grâce à l’efficacité énergétique et au recours de plus en plus important aux énergies renouvelables et de récupération - les réseaux de chaleur présentent de nombreux avantages :

Simplicité

Un accès au chauffage et à l’eau chaude qui nécessite des réglages minimes.

Sécurité

Pas de risque d’exposition ou d’intoxication au monoxyde de carbone (à comparer avec une chaudière individuelle).

Respect de l’environnement

L’un des principaux moyens d’atteindre les objectifs de la transition énergétique par l’utilisation des ENR&R et la réduction d’émissions de CO 2 .

Hausse du pouvoir d’achat

Prix stable et bon marché, notamment parce que l’énergie est produite en grande quantité et parce qu’elle permet la mutualisation des achats et des moyens de production.
Les réseaux de chaleur bénéficient d’une TVA à taux réduit quand ils sont alimentés à plus de 50 % par des énergies renouvelables ou de récupération.

Création et sécurisation d’emplois

Les réseaux de chaleur et de froid favorisent l’emploi local et non-délocalisable.
La mise en place d’un réseau de chaleur et de froid profite au territoire concerné en offrant des contrats aux entreprises de BTP locales, des marchés nouveaux pour les équipementiers et des créations d’emplois pérennes au sein des entreprises chargées d’exploiter ces réseaux dans la durée.

Selon le commissariat général au développement durable, les réseaux de chaleur devraient créer 20 000 à 25 000 emplois par an d’ici 2020 :

  • 6000 dans la construction de chaudières.
  • 4000 à 5000 pour l’exploitation des réseaux créés ou étendus.
  • 10 000 à 15 000 dans les services en aval (entretien des chaudières, distribution, etc).

Sécurité énergétique du pays

Grâce au recours aux énergies renouvelables locales et non-intermittentes, les réseaux de chaleur et de froid permettent aux territoires de développer une stratégie énergétique moins dépendante des cours des marchés des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon)… et des pays qui les produisent.

Dalkia, leader des réseaux de chaleur et de froid en France

Fort d’une expertise historique, le groupe Dalkia construit et exploite les installations de production et de distribution de chaleur ou de froid à l’échelle d’un quartier ou d’une ville. En utilisant les énergies renouvelables locales non-intermittentes (biomasse, géothermie, thalassothermie, solaire distribué..) ainsi que les énergies de récupération, Dalkia propose à ses clients des solutions énergétiques non-émettrices de CO2 . Dalkia exploite en France 353 réseaux de chaleur et de froid, soit 2 000 km de canalisations.

Nos solutions pour se raccorder aux réseaux de chaleur et de froid

Comment se raccorder à un réseau de chaleur et de froid ?

Dossier

Lyon Métropole, vitrine des réseaux thermiques de nouvelle génération

Pas de smart city sans smart grid. Qu’ils transportent de l’électricité, du gaz, de la chaleur ou du froid, les réseaux urbains deviennent de plus en plus intelligents. À Lyon, Dalkia va investir pour moderniser le réseau thermique qui deviendra le premier réseau vert de France.

Vidéo

L'inauguration de Massileo au JT de France 3

Découvrez le reportage diffusé dans le journal télévisé de France 3 Provence-Alpes sur Massileo, le réseau d'énergies renouvelables intelligent, inauguré le 13 octobre à Marseille.

Actus

Inauguration du réseau de chaleur Massileo

Optimal Solutions, filiale de Dalkia, a inauguré le 13 octobre son réseau d'énergies renouvelables intelligent de Marseille en présence de Jean-Bernard Lévy, président-directeur général d'EDF et de Sylvie Jéhanno, directrice générale de Dalkia.

Haut de page