À Charleville-Mézières, on récupère l’énergie de la fonderie PSA pour chauffer les habitants

Le besoin du client La solution de Dalkia Les chiffres-clés Les bénéfices Les témoignages Contact

Fin 2016, la ville de Charleville-Mézières lance un appel d’offres avec trois objectifs : verdir le réseau de chaleur du quartier de la Citadelle avec plus de 50 % d’énergies renouvelables et de récupération, développer et étendre le réseau de chaleur en intégrant de nouveaux quartiers et l’hôpital de Charleville-Mézières, proposer une chaleur à un prix compétitif et accessible au plus grand nombre.

Dalkia, déjà en charge de l’exploitation du réseau de chaleur de la Ronde Couture et de celui de la Citadelle (plus de la moitié des habitants de Charleville-Mézières), remporte l’appel d’offres en juin 2017 en proposant d’alimenter le réseau de chaleur grâce à l’installation d’une chaufferie biomasse et à la récupération de chaleur « fatale » (énergie perdue) sur le site de l’usine PSA.

Récupérer la chaleur issue de l’usine PSA qui, à défaut, serait perdue

Aux portes de la ville de Charleville-Mézières, sur un site de 55 ha, PSA exploite la plus grande fonderie automobile d’Europe pour alimenter ses usines en blocs moteurs et autres pièces.Conscient du potentiel de valorisation de la chaleur du site, Dalkia propose de récupérer la chaleur issue des fours de l’usine pour la réinjecter dans le réseau de chaleur de la ville. Le projet intéresse immédiatement l’industriel, soucieux de limiter l’impact environnemental de ses activités.

Comment ça marche ?

Pour mettre en place ce système de récupération de chaleur, un réseau interne d’échangeurs sera installé chez PSA pour récupérer la chaleur au niveau de 6 fours de fonte d’aluminium (300°C) et 3 fours de régénération de sable (400°C) et l’exporter vers le réseau (28 GWh valorisés par an). Pour compléter l’alimentation du réseau de chaleur de la Citadelle en énergie verte, une chaufferie biomasse de 800 kW sera installée sur le site PSA. Une fois récupérée, cette chaleur sera exportée dans un réseau de « transit » sur le réseau de chaleur de la Ronde Couture puis distribuée au réseau de chaleur de la Citadelle. En appoint de cette chaleur vertueuse, une chaufferie gaz équipée d’une cogénération fonctionnera en période hivernale.

60 %

d’énergies renouvelables et de récupération.

3290

équivalents-logements chauffés

6 Km

d'extension qui permettra ainsi d’alimenter le quartier Manchester, dont son centre hospitalier.

7 000

tonnes de CO2 évitées par an

La solution mise en place répond à un triple objectif : écologique, urbain et économique ! Pour PSA, il s’agit de renforcer la compétitivité et la performance énergétique de son site tout en limitant l’impact environnemental de ses activités. Pour Charleville-Mézières, il s’agit de développer et verdir le réseau de chaleur de la Citadelle et bénéficier d’une chaleur à un prix compétitif.

Bénéfices écologiques :
- plus de 60 % d’énergies renouvelables et de récupération (EnR&R)
- 7 000 tonnes de COévitées/an, soit l’équivalent de 3 930 voitures retirées de la circulation

Bénéfices économiques :
- un taux de TVA réduit à 5,5 % sur la facture énergétique des usagers
- des prix stables, non soumis aux fluctuations de ceux des énergies fossiles

Usine PSA de Charleville-Mézières

PSA PEUGEOT CITROËN étant le premier employeur de Charleville-Mézières, la plupart de nos salariés sont usagers du réseau de chaleur. Ils travaillent ainsi à la diminution de leur facture énergétique et trouvent un sens encore plus fort à cet engagement.

STÉPHANE GELAS

STÉPHANE GELAS

DIRECTEUR DU SITE PSA PEUGEOT CITROËN

Il s'agit d'un projet novateur en matière d'écologie territoriale, projet qui va permettre à Charleville-Mézières de devenir pionnière dans ce domaine.

BORIS RAVIGNON

BORIS RAVIGNON

MAIRE DE CHARLEVILLE-MÉZIÈRES

Contactez-nous : relations.clients@dalkia.fr