image webdocv2

Valorisation des déchets pour le réseau de chaleur de Perpignan

Le besoin du client La solution de Dalkia Les chiffres-clés Les bénéfices Le témoignage Contact

Le Sydetom 66 (syndicat départemental de transport, de traitement et de valorisation des ordures ménagères des Pyrénées Orientales) a souhaité contribuer, aux côtés de Perpignan Méditerranée Métropole, à l’aménagement durable de l’agglomération. L’objectif était d’inscrire le territoire dans la lutte contre le réchauffement climatique en favorisant l’utilisation d’énergies vertes et en diminuant ses émissions de gaz à effet de serre.

Avec le soutien de l’Ademe et de la région Occitanie, le Sydetom 66, s’est associé à Dalkia et Dalkia Wastenergy pour concevoir, construire et exploiter un réseau de chaleur reliant l’unité de valorisation énergétique des déchets de Calce à la Métropole de Perpignan.

image-4776
@Bruno Conty

Utiliser l'énergie produite par les déchets pour alimenter le réseau de chaleur

Sur l'initiative du Sydetom 66, Dalkia et sa filiale Dalkia Wastenergy (ex TIRU) ont imaginé une solution qui permet d’utiliser l’énergie produite par les déchets des habitants pour fournir de la chaleur aux écoles, hôpitaux et industries de la région perpignanaise.

  • Située à une dizaine de kilomètres de Perpignan, l’unité de valorisation des déchets de Calce, exploitée par Dalkia Wastenergy, en traite 240 000 tonnes par an. A partir de l’énergie produite par la transformation des déchets, une eau chaude à plus de 100 °C sera récupérée pour être injectée dans le réseau de chaleur.
     
  • Le Sydetom 66, propriétaire de l'usine, est chargé de construire les 11 km de réseau de transport séparant l’usine de Calce de la métropole de Perpignan à travers les communes de Calce, Baixas, Baho, Villeneuve-la-Rivière et Saint-Estève.
  • En arrivant à Perpignan, la chaleur haute température transitera par le local d’échange de Torremila, puis sera distribuée par le réseau construit et exploité par Dalkia, auprès de différentes infrastructures : chocolatier Cémoi, clinique mutualiste catalane, école Hélène Boucher, école Léon Blum, espace aquatique Arlette Franco, centre hospitalier de Perpignan. Ce dernier bénéficiera également d’un froid d’origine renouvelable grâce à l’installation d’un groupe à absorption.
  • L’ensemble des installations sera relié au Desc, le centre de pilotage de la performance énergétique de Dalkia.

240 000

tonnes de déchets ménagers résiduels et industriels valorisés par an

90%

d'énergies renouvelables et de récupération dans le mix énergétique du réseau de chaleur

3 500

tonnes de CO2 évitées, comme si on retirait près de 2 000 voitures de la circulation

15 km

de réseau, dont 11 km de transport et 4 km de distribution

- En utilisant la chaleur dite « fatale » produite par la combustion des déchets, les énergies renouvelables se substituent aux énergies fossiles et les émissions de CO2 sont fortement réduites.

- Ce réseau de chaleur est alimenté à 90 % par des énergies renouvelables et de récupération.

- L’écopôle de Perpignan symbolise l’engagement du territoire dans la transition énergétique. Il est composé de l’unité de valorisation énergétique des déchets de Calce, mais aussi d’un centre de tri innovant répondant aux futures règles de Citéo. Ce dernier a récemment connu des travaux de modernisation. Il est maintenant en mesure de réceptionner et trier l’intégralité des emballages ménagers en plastique des particuliers, soit 30 000 tonnes par an.

image-4778
@Guillaume Murat

Ce grand projet, en plus de consolider et pérenniser l’activité actuelle du syndicat, nous rend producteurs d’énergie verte, ce qui est plus que jamais nécessaire pour la sauvegarde de la planète et le bien-être de ses habitants

Fernand Roig

président du Syndicat départemental de transports, de traitement et de valorisation des ordures ménagères (Sydetom 66)

Contactez-nous

Pierre Vandekerckhove

pierre.vandekerckhove@dalkiawastenergy.fr