image webdocv2

Des piscines avec une eau à bonne température et un air pur... en récupérant la chaleur des bassins

Le besoin du client La solution de Dalkia Les chiffres-clés Les bénéfices Le témoignage Contact

Les piscines sont parmi les équipements publics les plus énergivores. Le centre aquatique Neptunia à Loos-Haubourdin dans le Nord ne fait pas exception à la règle, en devant résoudre une équation complexe : offrir aux nageurs des bassins à bonne température et un air pur, pas trop humide… à coût raisonnable pour la collectivité. La gestion de l’eau et de l’air constitue donc un enjeu majeur, à la fois sanitaire, économique et écologique. C’est pourquoi Dalkia, qui opère dans plus de 500 centres aquatiques en France, s’est intéressée à l’innovation d’une start-up française : l’échangeur Terrao®.

image-5064
Neptunia

Un système innovant de récupération de chaleur

L’idée, pourtant simple, de la société Terraotherm révolutionne le concept d’échangeur thermique : il s’agit de faire passer l’air directement dans l’eau. L’air des piscines avoisine les 30° C et est chargé de l’humidité qui s’évapore des bassins. Pour des raisons sanitaires et de confort, il faut extraire cet air ambiant dont l’hygrométrie favorise le développement des chloramines, irritantes pour les yeux et les voies respiratoires, et alimenter la piscine en air sain.

Au centre aquatique Neptunia, l’air ambiant est recyclé par un échangeur thermique révolutionnaire : il transfère son énergie thermique à l’eau des bassins. Ainsi, en une seule opération, l’air est déshumidifié, nettoyé, rafraîchi… et chauffe l’eau de la piscine.

Comment ça marche ?

Le principe de l’échangeur Terrao® est de mettre en contact directement l’air capté avec l’eau des bassins, assurant un transfert quasi parfait des calories entre les deux fluides, pour un rendement total bien supérieur à celui des échangeurs traditionnels à plaques. Ainsi : La totalité de l’énergie thermique de l’air passe instantanément dans l’eau, et inversement. La vapeur contenue dans l’air se condense et se mélange à l’eau. L’air rafraîchi et assaini est renvoyé dans le système de ventilation. L’eau réchauffée est renvoyée dans les bassins après les traitements habituels. Les différents paramètres (température de sortie de l’eau, température et hygrométrie de l’air de sortie) sont réglés en ajustant les débits d’entrée des 2 fluides.

35

tonnes de CO2 évitées par an

4 000

m3 d’air recyclé avant rejet

660

MW/h d’énergie économisée par an

Utilisé pour le chauffage, la climatisation et le contrôle hygrométrique, l’échangeur Terrao® permet des solutions de traitement d’air à très basse consommation d’énergie et basses émissions carbone. 

Bénéfices écologiques
- 35 tonnes de COévitées par an
- 4 000 md’air recyclé avant rejet
- un taux de chloramine et une hygrométrie maîtrisés

Bénéfices économiques
- 660 MW/h d’énergie économisée par an, soit une baisse des consommations de 28 %. 

            image-5071
            Piscine Neptunia

            L’ingénieur a eu une idée simple mais difficile à modéliser. Jusqu’à présent, pour des échanges air-eau, on faisait passer l’eau dans l’air : lui a imaginé le contraire et a conçu ce que l’on pourrait appeler un narguilé industriel. La majeure partie de l’énergie servant à chauffer un bassin s’évapore. Le Terrao® nous permet de la récupérer pour la recycler à l’infini. Son système pour déshumidifier l’air lui ouvre des perspectives partout où il est nécessaire de maintenir une hygrométrie précise : musées, data centers, centre d’archives ou de stockage…

            DENIS BOBILLIER

            DENIS BOBILLIER

            DIRECTEUR TECHNIQUE ET GRANDS PROJETS DE DALKIA EN RÉGION NORD

            Contactez-nous : relations.clients@dalkia.fr