Le concept d'économie circulaire a officiellement fait son entrée dans la loi relative à la Transition Energétique pour la croissance verte du 18 août 2015. Elle a en effet reconnu la transition vers une économie circulaire comme un objectif national et comme l’un des piliers du développement durable.

Selon le Ministère de la Transition écologique et solidaire, « l’économie circulaire désigne un modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets. Il s’agit de rompre avec le modèle de l’économie linéaire (extraire, fabriquer, consommer, jeter) pour un modèle économique circulaire ».

L’économie circulaire vise donc à réduire le gaspillage des ressources et des matières premières ainsi qu’à limiter l’impact environnemental des produits en les concevant de manière éco-responsable et durable pour qu’ils puissent être, à terme, réutilisés ou recyclés au moins en partie. En parallèle, si la réutilisation ou le recyclage sont impossibles, les déchets résultant après l’utilisation des produits seront valorisés.