énergies

 

La lettre clients
Novembre 2015

Dalkia, votre partenaire dans la transition énergétique

fleche_bas
jplaurent

ÉDITO


Nos métiers sont au cœur de la COP21

La COP21, Conférence des Nations unies sur le changement climatique, nous rappelle combien il importe d’évoluer vers des modèles énergétiques plus vertueux pour la planète. Avec ses activités centrées sur l’efficacité énergétique et la valorisation des énergies renouvelables, Dalkia est au cœur de cette transition.

Notre métier consiste à concevoir des solutions énergétiques intégrant les ressources locales et renouvelables d’un territoire. C’est le cas notamment avec les réseaux de chaleur verts, dont le développement en France est l’une des clés pour assurer la tenue des objectifs en matière de réduction des émissions de CO2.

Bonne lecture et à très bientôt,

Jean-Philippe Laurent
Directeur commerce et marketing de Dalkia

LA PREUVE PAR 5

RENCONTRE

Pascal Canfin
ancien ministre délégué au Développement et acteur engagé dans la préparation de la COP21
canfin

Ancien député européen puis ministre délégué au Développement, Pascal Canfin est aujourd’hui conseiller principal pour le climat du World Resources Institute, think tank américain spécialiste des questions environnementales. Il est l’auteur de Climat : 30 questions pour comprendre la Conférence de Paris.
www.pascalcanfin.fr

« Les entreprises doivent étendre le domaine de la lutte climatique »

Vous avez publié un ouvrage pédagogique pour comprendre les enjeux de la COP21. La France est-elle bien armée pour faire de ce sommet sur le climat un succès ?
Pascal Canfin :
La France est très bien placée pour organiser la COP21 car elle est influente dans les grandes organisations internationales : le G20, le G7, le FMI, la Banque mondiale… où sont prises toutes les décisions importantes sur le climat et les finances. Ce n’était pas le cas au Danemark en 2009. Cette position de la France est importante car, derrière le climat, il y a des enjeux géopolitiques nord-sud et financiers. Notre pays peut avoir une diplomatie à 360 degrés sur ce sujet.

Comment inciter les entreprises à s’engager davantage dans la production d’énergies durables ?
P. C. : Le changement majeur est que les prix des énergies alternatives sont désormais compétitifs. Pour les entreprises, il y a une rationalité économique grandissante à s’engager dans cette voie. Des dizaines d’entreprises comme Google, Apple, Nestlé se sont engagées sur du 100 % renouvelables. Les usages changent rapidement avec l’arrivée de cette troisième révolution industrielle qui conjugue économie verte et numérique. Les nouvelles infrastructures sont numériques. Désormais, une compétition s’engage entre les entreprises pour savoir qui sera la plus productive pour gérer les ressources rares que sont l’eau, l’air et les ressources naturelles.

Dalkia démontre qu’il y a un nouveau modèle économique rentable dans la bonne gestion de ces ressources. L’économie verte est un véritable relais d’investissements et d’emplois.

La COP21 doit être un accélérateur de cette transformation. Les politiques doivent enfin suivre le chemin ouvert par les particuliers et les entreprises. Ces dernières disposent à la fois de capacités de recherche et développement, de la compréhension des nouvelles technologies et des capacités d’investissement pour les déployer. Leur rôle est incontournable dans cette révolution industrielle. Et, comme à chaque vague d’innovations, il y aura des gagnants et des perdants.

Lire l’intégralité de cet entretien dans Energies le Mag hors série COP21

HSCop21--Couv-HD2

EN CHIFFRES

Les secteurs émetteurs de GES dans le monde (%)

Source : GIEC 2014

SOLUTIONS

Deux réponses concrètes de Dalkia aux préoccupations de ses clients.

drone

LA THERMOGRAPHIE PAR DRÔNE



Les bilans thermiques sur réseau de chaleur sont souvent réalisés par hélicoptère. Dalkia innove en utilisant un moyen beaucoup plus léger et flexible pour la captation d’images de thermographie : le drône civil.

Une expérimentation a été menée sur le réseau de Mazamet dans le Tarn. Les résultats sont prometteurs puisque certaines anomalies à traiter ont bien été détectées. Les équipes de Dalkia étudient désormais comment déployer cette technique. Il s’agirait de surveiller les 300 réseaux de chaleur du groupe, mais aussi de réaliser des études thermographiques de bâtiments.
A terme, il s’agit pour Dalkia de généraliser l’exploitation des données à travers son système d’information géographique.

Contact :
Christophe Baudet, direction innovation de Dalkia
christophe.baudet@dalkia.fr

ordi

Ksmed® : UN AUTRE REGARD SUR LES INTERVENTIONS



Afin de disposer de modes d’emploi précis pour encadrer le travail et transmettre le savoir-faire au sein des équipes, Dalkia a adopté Ksmed® : un outil permettant de générer des modes opératoires à partir de vidéos prises sur le vif par les techniciens.

Sur le terrain, ces derniers portent des lunettes équipées d’une caméra HD grand angle. Puis, grâce à un logiciel de décomposition vidéo, mis au point avec la société K-process, chaque technicien ajoute si nécessaire des informations sur les scènes filmées. Le logiciel est alors en mesure d’optimiser certaines opérations et de générer une notice complète dynamique et interactive.
Avec Ksmed®, un mode opératoire est créé quatre fois plus rapidement qu’auparavant. La généralisation de ce dispositif chez Dalkia pourrait générer des économies significatives. Ce nouvel outil présente aussi un intérêt en matière de formation et de sécurité en assurant une meilleure connaissance des modes opératoires sur le terrain.

Contact :
Gérald Campbell, directeur de projet Lyon Métropole chez Dalkia
gerald.campbell-robertson@dalkia.fr

À VOIR

Le Desc, comment ça marche ?

Expert dans les solutions de maîtrise de la consommation énergétique, Dalkia a mis en place les « Desc », plate-formes de pilotage des installations de ses clients. Objectif : offrir la garantie d’une consommation optimisée et une résolution rapide des problèmes éventuels. En 2015, 7000 logements, bureaux et sites industriels sont connectés aux Desc. A terme, 25 000 sites le seront.

VEILLE RÉGLEMENTAIRE

ZOOM SUR LA TAXE INTÉRIEURE DE CONSOMMATION SUR LE GAZ NATUREL



En vigueur depuis 1986, la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) est prélevée directement sur la facture de gaz naturel pour être reversée aux Douanes. Depuis le 1er janvier 2015, son taux a augmenté et se fixe à 2,64 €/MWh. Il sera de 4,01 €/MWh à compter du 1er janvier 2016 (ce taux pourra être modifié dans le cadre du projet de loi de finances pour 2016).

Cette hausse s’est accompagnée de la création de nouvelles exonérations pour les entreprises grandes consommatrices d’énergie :
– celles soumises au marché des quotas de gaz à effet de serre bénéficient du maintien du taux en vigueur au 31/12/2013, soit 1,19 €/MWh.
– celles qui n’y sont pas soumises mais dont les activités sont exposées à la concurrence internationale (risques de « fuite carbone ») se voient appliquer le taux en vigueur au 31/12/2014, soit 1,27 €/MWh.

Il est à noter que la loi de transition énergétique pour la croissance verte promulguée cet été prévoit un objectif d’augmentation de la valeur de la tonne carbone à 56 € en 2020 et 100 € en 2030. Si ces valeurs sont effectivement adoptées, elles auront un effet haussier fort sur la TICGN, qui comprend une composante carbone, fondée actuellement sur une valeur de 22 € la tonne.

Contact :
Philippe Lazzerini, responsable produits énergies à la direction marketing de Dalkia
philippe.lazzerini@dalkia.fr

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES GRANDES ENTREPRISES : UNE PÉRIODE TRANSITOIRE JUSQU’AU 30 JUIN 2016



Le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie a annoncé qu’une période transitoire était instaurée pour la transmission des justificatifs de l’audit énergétique à réaliser avant le 5 décembre 2015 par les entreprises de plus de 250 salariés. A condition que la démarche soit engagée avant le 5 décembre 2015, les justificatifs pourront être envoyés jusqu’au 30 juin 2016. Les éléments devront être transmis de préférence par voie électronique sur une plateforme centralisée qui sera opérationnelle d’ici mars 2016 et dont la gestion est confiée à l’Ademe.

En savoir +

ZOOM SUR LES BILANS DE GAZ À EFFET DE SERRE



L’encadrement réglementaire des bilans des émissions de gaz à effet de serre (GES) a été revu en profondeur dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte (art. 167). A noter en particulier :
– La périodicité des bilans GES pour les entreprises passe de 3 à 4 ans. Elle est ainsi alignée sur celle des audits énergétiques.
– Un groupe d’entreprises a la possibilité d’établir un bilan GES consolidé pour l’ensemble de ses entreprises assujetties ayant le même code NAF.
– Un régime de sanction est établi en cas de manquement : après expiration du délai de mise en demeure, le préfet peut ordonner le paiement d’une amende d’un montant maximum de 1500 €.
– Les bilans GES devront être déposés sous forme électronique dans une base de données centralisée, dont la gestion est confiée à l’Ademe, comme pour les audits énergétiques.

ACTU

pologne

DALKIA SE DÉVELOPPE EN POLOGNE

DK Energy Polska, filiale de Dalkia en Pologne, a acquis la société de production et de distribution de chaleur ZEC à Katowice. Cette acquisition représente la première opération de croissance à l’international de Dalkia depuis son arrivée au sein du groupe EDF.
En savoir +

airfrance

DALKIA PARTENAIRE D’AIR FRANCE

Air France a confié à Dalkia la gestion globale des sites industriels d’Orly et de Roissy. Cent cinq bâtiments et hangars sont concernés, soit plus de 600 000 m2. Les installations énergétiques seront raccordées au centre de pilotage de la performance énergétique de Dalkia, le Desc.
En savoir +

marseille

MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE TRANSFORME LES DÉCHETS EN ÉNERGIE VERTE

Dalkia, sa filiale spécialisée dans le biogaz, Verdesis, et Marseille Provence Métropole ont inauguré l’installation de valorisation du biogaz du centre de stockage de déchets de La Crau (Bouches-du-Rhône), qui devient le premier site à énergie positive de Marseille Provence Métropole.
En savoir +

angers

UNE ÉNERGIE PLUS PROPRE À ANGERS

Dalkia a inauguré la chaufferie biomasse qui alimentera notamment le centre hospitalier universitaire d’Angers pour vingt-cinq ans. Cette nouvelle installation renforce la sécurisation des équipements nécessaires à l’activité hospitalière et diminue considérablement la consommation d’énergie.
En savoir +

Nous contacter

Direction relations clients
Jean-Yves LEPINE, directeur des relations clients
jean-yves.lepine@dalkia.fr

NOUS CONTACTER