Dalkia à Bordeaux

La Cité du Vin, portée par la Fondation pour la culture et les civilisations du vin, a accueilli plus d’un million de visiteurs depuis son ouverture, le 1er juin 2016. Au 8e étage culmine le belvédère, depuis lequel on peut découvrir la cité girondine à 360°. Au centre, se trouvent un lustre monumental composé de milliers de bouteilles et un comptoir en chêne de 10 m de long.
La Cité du Vin s'étend sur plus de 13 350 m² répartis sur 10 niveaux. Un parcours de visite libre avec près de 20 espaces thématiques interactifs invitent au voyage. Un guide numérique est disponible en huit langues et en version enfant, avec un parcours ludique dédié. Dans cet espace, grâce à d'immenses écrans, les visiteurs peuvent survoler, comme à bord d'un hélicoptère, une vingtaine de régions viticoles à travers le monde.
Les équipes de Dalkia sont en charge de la gestion technique du bâtiment, du chauffage, de la ventilation, de la climatisation, mais aussi de la plomberie, de la protection incendie, de l'électricité, et des fermetures motorisées notamment. Sous le pilotage de Frédéric Patelin, chef de site Dalkia, elles réalisent une ronde hebdomadaire avec l'outil numérique « Acid », mis en place par l'équipe de démarrage du contrat. Cet outil permet d'enregistrer les maintenances réalisées et de vérifier le bon fonctionnement des installations techniques. De gauche à droite : Nathalie Chéron, David Françoise, Jérôme Barbier.
Nathalie Chéron, technicienne Dalkia, contrôle le débit des trappes de désenfumage. Au cours  de sa ronde, elle vérifie  également les centrales  de traitement d’air, ainsi que la température   des différents espaces. Dans la salle d'exposition, par exemple, Dalkia doit maintenir continuellement une température à 20 °C et une hygrométrie, c’est-à-dire un taux d'humidité de l'air, à 50 %, pour la bonne conservation des œuvres.
Cette vinothèque de plus de 14 000 bouteilles rassemble 800 références de vins du monde provenant de plus de 70 pays, dont les plus inattendus, comme du vin d’Éthiopie, du Pérou, de Bali ou encore de Tahiti. La cave propose également des prestations œnologiques personnalisées et des dégustations avec les propriétaires viticoles.
La Cité du Vin étant soumise à la réglementation des « établissements recevant du public », les groupes électrogènes de sécurité doivent faire l'objet d'essais et d’un entretien régulier par Dalkia. Tous les 15 jours, les niveaux d'huile, d'eau et de combustible, ainsi que le dispositif de réchauffage du moteur sont vérifiés. Tous les mois, un essai de démarrage automatique avec une charge minimale de 50 % de la puissance du groupe est réalisé. 
La Cité du Vin a été imaginée par les architectes Anouk Legendre et Nicolas Desmazières, de l’agence XTU architects. Sa façade est constituée de panneaux de verre sérigraphié et de panneaux d'aluminium laqué irisé perforés. La construction de forme compacte permet d'optimiser la ventilation du bâtiment. Alors que les patios et les points hauts évacuent la chaleur, générant un courant d'air, la toiture est protégée du soleil par une « ombrière ventilée » qui participe à la maîtrise de la température.