Dalkia au Louvre-Lens

D’une superficie de 28 000 m2, le musée, tout en verre et en aluminium, a été imaginé par les architectes japonais de l’agence SANAA. Deux bâtiments sont consacrés aux expositions temporaires, tandis que le troisième accueille la Galerie du temps. Lieu unique dans le monde, elle permet d’appréhender toute une part de l’histoire de la création humaine, de l’invention de l’écriture au IVe millénaire avant J.-C., à la Révolution industrielle au milieu du XIXe siècle, à travers des œuvres appartenant au Louvre et renouvelées régulièrement.
Yannick Godz, technicien
Jérôme Gossart, manager opérationnel
Luc Monpays, technicien
Antoine Taffin, technicien
Composée de quatre techniciens et d’un manager opérationnel, l’équipe de Dalkia est présente dans le musée 7j/7 de 8 h à 18h pour optimiser l’efficacité énergétique. Elle est en charge des prestations de génie climatique (ventilation, chauffage, climatisation, installations frigorifiques, etc.), ainsi que de la maintenance multitechnique (plomberie, menuiserie, toiture, arrosage automatique, protection incendie, analyse et traitement d’eau, etc.).
Le sous-sol du musée est occupé par les locaux techniques. La production de chaleur et de froid est assurée par un système de trois pompes à chaleur qui permet de fournir au musée 5 000 MWh par an pour le chaud et autant pour le froid. Par ailleurs, le Louvre-Lens est équipé de 56 centrales de traitement d’air.
Pour les opérations de maintenance sur le toit du musée (nettoyage des chéneaux et entretien des garde-corps), les techniciens doivent être spécialement équipés et attachés à la « ligne de vie ».
Dans les salles d’exposition, la température doit être de 21 °C et l’hygrométrie à 50 %. Un relevé manuel a lieu une ou deux fois par semaine. Les sondes d’ambiance dans chaque salle permettent quant à elle un relevé quotidien automatique.