Inauguration de la chaufferie biomasse du réseau de chaleur de Nevers

Denis Thuriot, maire de Nevers, Jérôme Aguesse, directeur de Dalkia Centre-Est et Blandine Aubert, directrice régionale de l’ADEME Bourgogne Franche Comté, inaugurent ce vendredi 30 juin la chaufferie biomasse du réseau de chaleur de Nevers. Cette chaufferie biomasse, couplée avec la récupération de chaleur sur l’UIOM, alimente le réseau en énergies renouvelables à hauteur de 71% et permettra de chauffer, à terme, l’équivalent de 8 000 logements.

D’une puissance de 6 MW, la chaufferie bois de Fourchambault a été mise en service à la fin 2015. Elle alimente le réseau de chaleur de Nevers et consomme jusqu’à 8 400 tonnes de bois-énergie par an.

Depuis septembre 2014, le réseau est également approvisionné par la chaleur dégagée par l'UIOM (Usine d'Incinération des Ordures Ménagères avec son Unité de Valorisation Energétique) de Fourchambault. Avec ces deux nouvelles sources de production de chaleur, le réseau de Nevers fonctionne à 71 % à base d'énergies renouvelables.

La construction de cette chaufferie bois, ainsi que le raccordement à l’UVE la modernisation du réseau du Banlay et les premières extensions du réseau, représentent un investissement de 17 M€ pour Énéa (filiale de Dalkia groupe EDF), soutenu par l’ADEME dans le cadre du Fonds Chaleur à hauteur de 7,4 M€.

À ce projet initial s’ajoute de nouvelles extensions du réseau soit un investissement supplémentaire d’environ 9M€ dont 2,5 M€ de Fonds chaleur abondé de 0,3 M€ au titre du Fonds de Financement de la Transition Energétique.

Long de 22,8 km aujourd’hui, le réseau s’étendra fin 2018 sur 30,4 km et permettra d’alimenter en chauffage et eau chaude sanitaire l’équivalent de 8 000 logements. Parmi les nouveaux abonnés les plus significatifs : la nouvelle piscine de Nevers, la Maison d'Arrêt, le collège Victor Hugo, les bureaux du Conseil Départemental et de nombreuses copropriétés.

« le chauffage urbain est une solution d’avenir sur les plans sociaux et économiques, mais est également un axe fort de la politique de développement durable de notre territoire. L’opération permettra de réduire l’empreinte carbone de l’agglomération en évitant l’émission de 14 000 tonnes de CO2 par an soit l’équivalent des émissions de près de 6 000 véhicules ».
Denis Thuriot, maire de Nevers

« nous sommes heureux et fiers de la très bonne conduite de l’ensemble de ces travaux et de placer nos compétences au service d'une agglomération qui a fait le choix d’une chaleur vertueuse. »
Jérôme Aguesse, président d’Énéa et directeur de Dalkia Centre-Est

CONTACT PRESSE

Haut de page