À Perpignan, on produit de la chaleur et de l'électricité grâce aux déchets !

A Calce, dans les Pyrénées Orientales, on récupère l’énergie des déchets pour chauffer un équivalent de 5 000 logements sur le territoire perpignanais.
Dalkia et sa filiale TIRU réunies le 23 mai aux côtés du Sydetom66 pour la pose du 1er tuyau du réseau de chaleur intelligent qui chauffera un équivalent de 5 000 logements sur le territoire perpignanais



Dalkia, sa filiale Tiru, et le Sydetom 66, syndicat de traitement et de valorisation des ordures ménagères du département des Pyrénées Orientales, récupèrent la chaleur de l’unité de valorisation énergétique de Calce, près de Perpignan.

Le but ? Alimenter un réseau de chaleur pour chauffer 5 000 équivalents-logements.

 


 

Comment ça marche ?

Des échangeurs thermiques seront installés sur le site exploité par TIRU.

L’énergie produite par la combustion des 240 000 tonnes de déchets sera récupérée pour être injectée et transportée dans le futur réseau de chaleur.

Le réseau de transport de 11 km sous maîtrise d’ouvrage publique, construit par le Sydetom 66, traversera les communes de Calce, Baixas, Baho, Villeneuve de la Rivière, Saint-Estève ainsi que la ville de Perpignan et acheminera la chaleur jusqu’à un local d’échange.

Ce dernier permettra ensuite d’alimenter le réseau de distribution de 4 km créé et exploité par Dalkia pour une durée de 20 ans. Celui-ci assurera la fourniture de la chaleur aux acteurs locaux : le centre hospitalier de Perpignan, la Clinique Mutualiste (La Catalane), l’industriel chocolatier Cemoi, la piscine Arlette Franco et deux groupes scolaires perpignanais.

Par ailleurs, le centre hospitalier de Perpignan et le Groupe Cemoi disposeront d’une fourniture de « froid » par l’installation de groupes à absorption adaptés.

Pour Sylvie Jéhanno, PDG de Dalkia & Présidente de TIRU, ce projet allie les expertises du Groupe pour produire une énergie verte à un prix compétitif au bénéfice du territoire perpignanais.

Chiffres clés

• 90 % d’énergie de récupération dans le mix énergétique du réseau
• 3 500 tonnes de CO2 évitées, comme si on retirait près de 2 000 voitures de la circulation
• 15 km de réseau, dont 11 km de transport et 4 km de distribution
• 5 000 équivalents-logements
• 26 M€ de travaux, soutenus par l’ADEME et la Région Occitanie.

Nos articles les plus lus