Le stockage d’énergie thermique : comment ça marche ?

Parce qu’il permet de décorréler production et consommation d’énergie, le stockage est un puissant levier d’optimisation environnementale et économique.

Encore peu développé, son potentiel est considérable, en particulier à l’échelle des quartiers et dans le cadre des réseaux de chaleur.

  1. Un réservoir en béton ou en acier, appelé accumulateur, est installé sur le réseau ou chez le client. Il apparaît tantôt comme producteur, tantôt comme consommateur (stockeur) pour le réseau. Son volume est adapté à la configuration locale, de quelques dizaines à plusieurs milliers de mètres cubes.
  2. Lorsque la consommation de chaleur des utilisateurs est inférieure à la production, l’accumulateur stocke de l’eau chaude pour optimiser l’efficacité opérationnelle.
  3. Il la restitue lors des pics de demande de chaleur. Selon la taille du stockage, la réserve d’énergie peut servir à alimenter les clients sur une durée de quelques heures à plusieurs jours. C’est une façon d’améliorer l’usage des énergies renouvelables et de récupération, et de diminuer le bilan carbone.

Nos articles les plus lus