Le SICTOM du Marsan confie l’exploitation de son Unité de Valorisation Organique à Dalkia Wastenergy

Le 15 novembre, Jean-Paul Alyre, président du Syndicat de traitement des ordures ménagères (SICTOM) du Marsan et Pierre de Montlivault, directeur général de Dalkia Wastenergy, ont signé le renouvellement du contrat d’exploitation de l’unité de valorisation organique de Saint-Perdon, dans les Landes, pour une durée de sept ans.

Le SICTOM (syndicat mixte central de traitement des ordures ménagères) du Marsan a renouvelé sa confiance à Dalkia Wastenergy avec un nouveau contrat d’exploitation prévoyant des travaux d’amélioration de performance. La filiale de Dalkia exploitait l’Unité de Valorisation Organique de Saint-Perdon depuis sa création, en 1995.

Dalkia Wastenergy, en partenariat avec la start-up locale BASE, installera des panneaux solaires photovoltaïques « Cogén’Air ». Véritable innovation, ces panneaux cogénération auront un double emploi : la partie solaire récupérera de la chaleur pour sécher plus efficacement les refus de l’usine dits Haut PCI*, ce qui réduira leur poids et améliorera leur qualité ; la partie photovoltaïque permettra de produire de l’électricité intégralement autoconsommée par l’usine.

Le groupe PENA, partenaire industriel familial aquitain, récupèrera ces mêmes refus et les préparera en combustibles solides de récupération (CSR) pour être valorisés dans des fours hautes températures (cimenteries, chaufferies CSR...) en remplacement d’énergies fossiles. Le compost produit par l’usine pourra profiter aux agriculteurs locaux afin de réduire la fertilisation classique par engrais dans une logique d’économie circulaire vertueuse.

Dalkia Wastenergy et le SICTOM du Marsan bénéficient déjà d’un partenariat pérenne avec la Chambre d’Agriculture des Landes depuis six ans. Des parcelles test attestent de la qualité du compost fourni par Dalkia Wastenergy.

 

*refus hauts PCI : se dit de tous déchets de la poubelle des ordures ménagères de taille supérieure à 5 cm à l’exception de la matière

Le SICTOM du Marsan

Il s’agit d’un Syndicat Mixte exerçant les compétences de collecte et de traitement des déchets ménagers, sur un territoire de 81 communes soit 88063 habitants. Le SICTOM du Marsan dispose d’une Unité de valorisation organique (UVO) d’une capacité nominale de 22 000 tonnes par an, et d’un réseau de 9 déchèteries. Les emballages recyclables collectés sont triés par le Groupe PAPREC à Montardon avant valorisation. En 2018, le SICTOM a collecté 19 000 tonnes d’ordures ménagères, 5000 tonnes d’emballages recyclables et 27 000 tonnes de déchets en déchèterie.

Nos articles les plus lus