Grand Poitiers : le réseau de chaleur sera chauffé à la paille

Les travaux de la nouvelle chaufferie « paille » du réseau de chaleur de Grand Poitiers ont été lancés le 5 juin 2019. Ce réseau vertueux deviendra le plus grand réseau de chaleur de la Région Nouvelle Aquitaine.
Lancement des travaux

Alain Claeys, Maire de Poitiers et Président de Grand Poitiers Communauté urbaine et Valérie Patron, Directrice Régionale de Dalkia Sud-Ouest, ont lancé le 5 juin les travaux de la nouvelle chaufferie "paille" du réseau de chaleur de Grand Poitiers.

En 2009, la Communauté urbaine Grand Poitiers avait confié à Dalkia la conception, la réalisation et l’exploitation du réseau de chaleur des Couronneries dans le cadre d’une Délégation de Service Public.

Le contrat a évolué avec la création de cette nouvelle chaufferie "paille", et l’extension du réseau de chaleur jusqu’au quartier des Trois-Cités. Les futurs abonnés de ce quartier bénéficieront ainsi d’une énergie respectueuse de l’environnement et d’une TVA réduite leur permettant de diminuer leur facture énergétique.

A l’issue des travaux, la nouvelle tranche du réseau de chaleur sera connectée au réseau existant pour atteindre une taille globale de 32 km. Toutes les nouvelles sous-stations seront connectées au Desc (Dalkia Energy Savings Center), le centre de pilotage de la performance énergétique de Dalkia.

La chaleur sera produite par une chaufferie biomasse de 4,5 MW alimentée par 6 000 tonnes de paille de céréale locale.

Le réseau de chaleur du Grand Poitiers sera ainsi alimenté à 69 % par des énergies renouvelables locales et évitera l’émission de 23 000 tonnes de CO2 par an soit l’équivalent de près de 11 000 voitures retirées de la circulation de l’agglomération de Grand Poitiers. La mise en service est prévue pour début 2021.

Chiffres clés

- 69 % d’énergies renouvelables et de récupération

- 11 000 tonnes de biomasse valorisée par an

- 3,2 MW de puissance pour la chaufferie bois des Couronneries

- 4,5 MW de puissance pour la chaufferie paille

- 23 000 tonnes de CO2 évitées chaque année, comme si on retirait près de 11 000 voitures de la circulation

- 12 300 équivalents logements chauffés

- 20 emplois locaux créés en phase travaux et 9 en phase exploitation

Nos articles les plus lus