Début des travaux sur le réseau de chaleur de Vénissieux

La construction de la seconde chaufferie biomasse du réseau de chaleur de Vénissieux, dans la métropole de Lyon, a été lancée le 4 avril.

Michèle Picard, maire de Vénissieux, conseillère métropolitaine, Jérôme Aguesse, directeur de Dalkia Centre-Est, et Nordine Boudjelida, directeur régional de l’Ademe étaient présents pour le lancement des travaux. Cette chaufferie permettra d’alimenter le réseau en énergies renouvelables à hauteur de 58 %, d’abandonner le fioul, de réduire de 40 % ses émissions de CO2. Au 1er janvier 2017, les abonnés du réseau bénéficieront, en outre, d’une baisse de leur facture de 16 % par rapport à l’année 2013.

En parallèle, il est prévu une importante modernisation du réseau de chaleur de Vénissieux. Au total, le projet représente un investissement de près de 13 millions d’euros, soutenu par l’Ademe dans le cadre du Fonds chaleur à hauteur de 1,43 millions d’euros.

La ville de Vénissieux a renouvelé fin 2014 le contrat de délégation de service public de son réseau de chaleur avec Dalkia pour vingt ans, au travers de la société dédiée Vénissieux Energies. D’une longueur de 24 km, le réseau alimente en chauffage et en eau chaude 9 600 logements et 42 autres sites (bâtiments communaux, collèges, groupe hospitalier, etc.).

Nos articles les plus lus