Cap vers un habitat moins énergivore

Un bâtiment qui produit plus d'énergie qu'il n'en consomme pour son fonctionnement ? C'est possible, grâce notamment à une isolation renforcée, des panneaux solaires en toiture et une consommation limitée pour les appareils ménagers. L'exemple avec le siège de Cesbron, filiale de Dalkia, à Saint-Sylvain-d'Anjou.

Le siège de Cesbron

Conception bioclimatique du bâtiment à l'aide de simulation thermiques dynamiques, c'est à dire la modélisation fine de son comportement en fonction de la météo, de l'occupation des locaux et de la structure du bâti.

Isolation performante de l'enveloppe, traitement des ponts thermiques (points de jonction où l'isolation n'est pas continue et qui provoquent des pertes de chaleur) et pose de parte-soleil sur les vitres.

Récupération de chaleur dans la salle des serveurs informatiques pour alimenter le chauffage du bâtiment.

Production d'électricité grâce à des panneaux photovoltaïques installés en toiture, en façade et sur les verrières.

Contrôle des consommations grâce une GTB (gestion technique de bâtiment), un système informatique qui supervise l'ensemble des flux d'énergie : chauffage, électricité et eau.

Eclairage intelligent : les lampes s'allument et s'éteignent en fonction de l'occupation du bâtiment.

Chauffage, ventilation et climatisation performants : climatisation réversible pour chauffer ou rafraîchir en consommant très peu d'énergie, ventilation double flux (récupération d calories de l'air chaud intérieur) et surventilation nocturne (utilisation de la fraîcheur nocturne gratuite).

Nos articles les plus lus