Développer les énergies locales, renouvelables et de récupération, en particulier la biomasse, la géothermie et le biogaz

Depuis les années 2000, la part des énergies renouvelables et de récupération (ENR&R) dans le mix énergétique de Dalkia est passée de 2 à 29 %. En développant des solutions renouvelables et décentralisées, Dalkia accompagne les entreprises et territoires dans la valorisation de leur potentiel énergétique local :

52%

des énergies renouvelables utilisées par Dalkia sont consommées sur les réseaux de chaleur et de froid en 2015.

Les réseaux de chaleur et de froid : vecteurs de développement des énergies renouvelables

6 % de la population française est aujourd’hui chauffée grâce aux réseaux de chaleur dont Dalkia est leader en France. Ces réseaux permettent de fournir le chauffage collectif et l’eau chaude sanitaire à l’ensemble d’un quartier, d’une ville ou d’une agglomération. Dès que cela est possible, Dalkia intègre les énergies renouvelables et de récupération dans les réseaux de chaleur aussi bien lors de leur création, de leur extension, que de leur renouvellement, et contribue ainsi aux objectifs nationaux de multiplication par 5 d’ici 2030 de chaleur et de froid renouvelables livrés en réseau. Par ailleurs, par la mise en place de dispositifs adaptés tels que les fonds de solidarité, d’un taux de TVA de 5,5 % (au-delà de 50 % d’ENR) et du coaching énergétique, les réseaux permettent aussi de lutter contre la précarité énergétique.

Dalkia choisie pour la conception, la réalisation et l’exploitation du réseau de chaleur et de froid de Toulouse Métropole

En décembre 2015, Toulouse Métropole a choisi Dalkia pour créer un réseau de chaleur et de froid pour l’équivalent de 15 000 logements. D’une longueur de 36 km, ce réseau, qui sera réalisé en 2017 et dont Dalkia restera délégataire pendant 26 ans, bénéficiera d’un taux d’énergies renouvelables et de récupération de 70 % grâce à la valorisation des énergies fatales issues des supercalculateurs de l’Espace Clément Ader et des déchets de l’usine d’incinération du Mirail. Ce projet permettra d’éviter l’émission de 19 000 tonnes de CO2 par an.

Egurretik : le plus grand réseau urbain biomasse des Pyrénées-Atlantiques

La ville de Bayonne a confié à Dalkia la réalisation d’un réseau de chaleur alimenté par une chaufferie bois. Fournissant en chauffage et eau chaude sanitaire 70 bâtiments – soit 4 000 équivalents-logements – du quartier des Hauts de Bayonne, il s’agit du plus grand réseau urbain biomasse des Pyrénées-Atlantiques. Ce réseau de chaleur nommé Egurretik sera opérationnel dès l’hiver 2017 et permettra de valoriser annuellement 7 000 tonnes de bois, évitant l’émission de 3 900 tonnes de CO2 par an.

Haut de page